Contactez-nous
atelier artisanal

05 expériences à ne pas manquer au Maroc

3 décembre 2021
Le Maroc,
0

 

  1. Découvrir les savoir-faire traditionnels

    Avec nos ateliers artisanaux, le temps de quelques heures vous êtes transportés dans une expérience rare et authentique. L’artisanat marocain reflète l’authenticité des traditions diverses des régions marocaines: les créations souvent faites à la main sont encore utilisées dans le monde essentiellement rural du pays. Le Maroc est une mosaïque de paysages différents, chaque entité géographique recèle un savoir-faire spécifique issu des richesses de son terroir et de son histoire.
    Ainsi Fès, très longtemps capitale intellectuelle, est aussi un pilier du travail manuel d’art tel que la décoration (articles de décoration et de cadeaux, du linge de maison et de l’art de la table) ; ameublement (meubles en bois et en fer forgé) ; bijouterie (articles précieux, semi-précieux et de fantaisie) ; habillement et accessoires (tissus et vêtements traditionnels, babouches, écharpes et maroquinerie) ; bâtiment (revêtement des sols, des murs et des plafonds, zellige, bejmat, bois et plâtre sculpté).Fès se positionne comme le vecteur de l’identité marocaine en tant que patrimoine culturel immatériel grâce à sa particularité de véhiculer le contenu artistique et culturel du Maroc, au cœur de la médina de Fès. Le regroupement de l’artisanat est fait par corps de métier dans les différents quartiers qui porte le nom de l’activité en question (quartier de dinandier, quartier ferronniers… etc.). Le maalem est le grand maître.
    Fès est aussi connu pour ses articles en cuir, fabriqués au souk des tanneurs, ce souk abrite trois tanneries antiques, la plus célèbre et la plus ancienne est la tannerie de Chouara, veille de près de mille ans. On y trouve des fosses remplies de colorants naturels en charge de la production et de la coloration du cuir d’agneau, de bœuf, de chèvre et de dromadaire.  Un spectacle plein de couleurs et d’odeurs que les visiteurs aiment découvrir.

    Marrakech, la ville rouge excelle dans le travail du cuir, des tapis, du cuivre, l’ensemble formant une fresque chatoyante lors des promenades dans ses souks.
    On y trouve aussi ce qu’on appelle Tadelakt qui existe depuis l’antiquité. C’est une technique d’application des enduits à chaud 100%  écologique, elle consiste à polir le revêtement à l’aide d’un galet de rivière, après un traitement spécial au savon noir et pigments naturels pour acquérir son aspect brillant et imperméable. Cette technique a connu un grand succès grâce à son apparence luxueuse et son étanchéité à l’eau.
    Autre art à contempler à Marrakech c’est le Zellige. Une composition ornementale composée de tesselles (des petits éléments de faïence juxtaposés formant une mosaïque).  C’est un élément de décoration incontournable de l’architecture marocaine qu’on peut rencontrer un peu partout à Marrakech, des maisons traditionnelles, des monuments historiques tel que le Palais Bahia, la Medressa Ben Youssef, la fontaine ancienne de la médina, la fontaine carrelé Sidi Ben Abbes…

    Essaouira, la charmeuse ville portuaire embaume le bois de Tuya, de citronnier ou encore le cèdre. Il se trouve qu’à Essaouira, le bois a  pris une valeur de métal précieux. Dans les ruelles de la médina on trouve des petits objets comme les boîtes à bijoux, les statuts ou encore des portes fabriqués par les artisans. Le travail de l’argent révèle de magnifiques bijoux berbères et de délicats tapis laissent entrevoir le travail minutieux et patient des femmes derrière les murs immaculés de la ville.

    Rabat, la capitale administrative est aussi celle de la poterie et Meknès, la discrète voisine de Fès a opté pour la damasquinerie.

    Lors d’un séjour au Maroc, nous vous proposons de découvrir cet artisanat tant convoité. Ces ateliers sont un véritable lien social entre l’artisan et le voyageur. On en ressort humainement plus riche. En choisissant de participer à des ateliers, vous aidez à la préservation des savoir-faire traditionnels en permettant aux personnes qui les pratiquent d’en vivre.
    Découvrez notre séjour les ateliers du voyage

  2. Dormir sous tente dans le désert

    C’est la plus magique des aventures: bivouaquer dans le désert de sable ou de pierres reste une expérience unique. Face à l’immensité et à la sérénité des paysages, l’impression de début d’un monde vierge de toute intrusion violente humaine laisse un souvenir impérissable.
    Bivouac standard ou luxe, laissez-vous emporter par la magie du désert. Découvrez nos circuits dans le désert marocain

  3. Se baigner dans des Gueltas en plein nature

    Loin de la civilisation et des cohues, se baigner dans les gueltas (piscines naturelles formées par la rivière) c’est renouer avec la nature brute. L’eau pure et douce des gueltas est une richesse dans un monde parfois aride et sauvage. Certains canyons dans la sous-région d’Agadir et dans l’anti-atlas permettent une immersion totale au cœur de ce Maroc sauvage, authentique, encore vierge.

  4. Déguster une Rfissa ou un Seffa

    Placés dans la gastronomie mondiale, le couscous fait partie du trio de tête dans le classement des mets préférés des français. Les tagines, la pâtisserie marocaine sont des classiques de la cuisine mais plus secrètes, plus rares, d’autres spécialités existent et ne sont guère connues hors des frontières : la rfissa, est un plat composé de crêpes à la finesse de dentelle, émiettées et arrosées d’une délicieuse sauce avec poulet et lentilles.
    Le seffa, quant à lui, est un plat sucré/salé, composé de cheveux d’ange, poulet, amandes, oignons, raisins secs, et parfumé à la cannelle. Notre plat préféré !
    Ne manquez pas de goûter à ces plats lors de votre voyage au Maroc. 

  5. Passer une nuit dans un village fortifié

    Les villages fortifiés ou ksour (ksar au singulier) constituent un habitat traditionnel du bâti marocain, essentiellement du sud. Plus de 4000 villages abritent plus d’un million d’habitants. Cet habitat est cependant de plus en plus déserté à cause de l’exode rural et nombre de ces ksours laissés à l’abandon s’effondrent peu à peu. Les kasbah, maisons fortifiées ou quartiers traditionnels de certaines villes impériales restent un patrimoine exclusif du Maroc.
    Une nuit dans un ksar est une expérience que nous vous proposons de vivre lors d’un circuit dans le sud marocain. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *