Contactez-nous
Horloge à eau

L’horloge à eau – Tanast

4 décembre 2019
Le Maroc,
0

 

La gestion de l’eau dans les palmeraies au Maroc est réglementée. L’irrigation des parcelles n’est pas laissée au libre arbitre de ses propriétaires, loin de là.

Certaines palmeraies du sud marocain sont réputées pour leur horloge à eau ancienne (clepsydre) qui  fonctionne sur le même principe que le sablier. L’horloge à eau permet une distribution équitable de l’eau pour l’irrigation en fonction des parts de temps acquises par les ayants droits, c’est-à-dire les familles du village.

Cette horloge à eau multiséculaire est une petite bassine, recouverte d’un couvercle muni d’un anneau auquel est attaché une corde. A l’intérieur de cette bassine se trouve un bol en laiton, troué en son fond, qui flotte à la surface de l’eau. L’eau de la bassine s’infiltre petit à petit dans le bol.  Une fois plein, il coule au fond, ainsi une unité de temps est passée. Elle correspond à 42 mn. Le débit de l’eau étant de 80 L/seconde, une unité de temps équivaut donc à 200 m3 d’eau.

Les personnes ne disposant pas de droits ancestraux peuvent acheter de l’eau aux ayants-droit. Chaque décompte de 42′ se vend 30 Dh (3€) durant l’hiver et jusqu’à 40 Dh (4 €)en été.

horloge à eau de Agadir Lehna

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *